Success Story : À chacun sa raison de perdre du poids

Success Story : À chacun sa raison de perdre du poids

Inspirations
Copié !

Michael Daggett connait son sujet lorsqu’il parle de perte de poids. Un jour, ce papa membre de l’armée de l’air américaine depuis 24 ans a pris conscience qu’il devait faire attention à sa ligne pour poursuivre sa belle carrière. Découvrez son histoire.

Michael avant et après sa perte de poids

Après 2 ans à négliger ses tests d’aptitude physique, Michael s’est rendu compte que sa condition physique pourrait lui faire perdre sa place au sein de la Garde nationale américaine. Heureusement, il est parvenu à perdre 40 kg en seulement 6 mois, grâce à l’alliance gagnante de sa balance Body Cardio et de Weight Watchers. Fort de ce succès, il partage désormais son expérience de la perte de poids et motive les personnes qui souhaitent se lancer sur son blog FatDag.com.

Nokia : Sur votre blog et pendant vos podcasts, vous dites souvent qu’il est important d’avoir une bonne raison de perdre du poids pour y arriver. Dans votre cas, c’est le risque de ne plus pouvoir exercer le métier de vos rêves qui vous a motivé. Dans quelle mesure cette raison initiale vous a-t-elle permis de rester motivé ? Quelles astuces donneriez-vous aux personnes en recherche de motivation ?

Michael Dagget : Les solutions que nous pouvons trouver pour résoudre un problème n’ont de limite que notre imagination. Pour traverser une route par exemple, les possibilités sont nombreuses : vous pouvez marcher, courir, faire des zigs-zags, sauter, ou même y aller les yeux bandés. Mais avant même de penser au moyen, il est indispensable de savoir pourquoi vous voulez traverser cette route pour sauter le pas. Dans le cas de la perte de poids, c’est la même chose. Les moyens de perdre du poids n’ont plus vraiment de secrets pour personne. En revanche, vous devez savoir exactement pourquoi vous souhaitez perdre du poids pour vous y tenir et, surtout, y donner du sens.

À chaque fois que j’ai essayé de perdre du poids par le passé, j’étais trop concentré sur les moyens d’y arriver. Par conséquent, je me démotivais systématiquement dès que je trouvais l’effort trop dur ou ennuyeux, et je reprenais mes mauvaises habitudes. Ce n’est que lorsque j’ai changé de façon de penser, et que j’ai trouvé LA raison pour laquelle je voulais absolument perdre du poids, que ma transformation a commencé. Après avoir négligé ma santé et avoir été en surpoids si longtemps dans l’armée, j’en ai eu assez de juste m’en sortir, d’être à la limite. Je savais que ma carrière était en jeu, et je ne voulais plus jamais vivre l’expérience d’un test physique passé de justesse. Plus jamais.

C’est ce « pourquoi » qui vous pousse à vous lancer dans l’arène. Vous devez chercher au fond de vous-même la véritable raison pour laquelle vous voulez perdre du poids, et l’écrire noir sur blanc. Sérieusement, prenez un stylo, un bout de papier, et écrivez une lettre à vous-même expliquant comment vous vous sentez et pourquoi vous voulez que cela change. Plus vous vous livrerez et plus vous aurez de chances de réussir. Cette lettre n’est pas faite pour être partagée, elle est juste pour vous. Je vous encourage à la relire régulièrement, jusqu’à une fois par jour si nécessaire, pour que vous n’oubliez jamais. Dans votre parcours, il est possible d’oublier votre « pourquoi » de temps à autre, soit car les choses se passent très bien ou au contraire car vous rencontrez des difficultés paraissant insurmontables. Quelle que soit votre situation, votre lettre est là pour vous rappeler pourquoi vous vous êtes lancé(e) dans cette aventure et pour vous ré-énergiser pour la suite. Puisque la perte de poids est un effort durable, n’hésitez pas à tenir un journal personnel ou à écrire des mots d’encouragement sur le miroir de votre salle de bain. A chaque fois que vous doutez, tournez-vous vers votre lettre pour vous rappeler pourquoi vous faites tout ça, et vous remettre en selle.

Votre photo avant / après est impressionnante et extrêmement motivante pour les nombreuses personnes qui visitent votre site. Avez-vous pris des photos régulièrement tout au long de votre aventure ou avez-vous attendu de vous être rapproché de votre objectif ?

Quand j’étais en surpoids, je détestais me voir en photo. À la longue, mes amis se sont mis à me « taguer » de plus en plus sur leurs photos Facebook et cela m’agaçait. À tel point que j’ai fini par verrouiller complètement mon compte pour que personne ne puisse le faire. J’ai rapidement compris que ces personnes me taguaient simplement parce que nous passions de bons moments ensemble et parce qu’ils voulaient les partager. C’est le rejet de l’image que ces photos renvoyaient de moi qui était devenu trop gênant. Mes amis et ma famille n’avaient que faire de mon apparence. Ils voulaient juste partager.

A partir de ce moment là, deux options se présentaient à moi : soit je continuais à fuir ces moments de vie, soit j’acceptais mon apparence et je profitais de la vie. C’est justement de l’acceptation de mon apparence qu’est né mon désir de changer. Puisque je savais déjà comment les autres me percevaient, j’ai décidé que je voulais avoir une meilleur image de moi-même. Alors j’ai commencé à prendre beaucoup plus de photos et de selfies. Après chaque cliché, je me disais intérieurement : « Oui, c’est à ça que je ressemble. Non, rien ne m’empêche de changer. » Je pense que le fait d’accepter mon apparence et de prendre ces photos m’a donné envie de changer. Plutôt que de vivre dans le déni, j’ai pris le problème à bras le corps et j’y suis arrivé.

Dans vos podcasts, vous rappelez régulièrement que vous aviez l’habitude de célébrer vos réussites avec la nourriture. Pour les personnes comme vous à l’époque, c’est une habitude qu’il est très difficile de perdre. Comment avez-vous fait pour changer de comportement ?

Je me suis forcé à rester fidèle au plan, dès le début. Peu importe ce qui se présentait, j’ai toujours réussi à résister à la tentation de manger trop. Très souvent, ma parade consistait à aller me coucher tôt car je savais pertinemment que j’étais le plus susceptible de craquer en soirée. J’ai appris à voir mes choix alimentaires pour ce qu’ils étaient. J’ai commencé par me rendre compte que les jours où je mangeais des bonbons, des aliments frits ou riches en calories étaient aussi les jours où j’étais le plus tenté de manger en trop grande quantité. Je me suis aussi vite aperçu que je me sentais mieux lorsque je faisais de meilleurs choix alimentaires. J’ai eu de plus en plus envie de me sentir bien, et donc de faire des choix sains.

Il m’arrive encore parfois de manger un peu plus que d’habitude à certaines occasions. Mais ces occasions sont volontairement plus rares car j’ai redéfini ce qui mérite d’être fêté. Et le début du weekend n’en fait plus partie.

Tout au long de votre aventure, vous avez pu compter sur le soutien indéfectible d’un ami qui vous envoyait des emails chaque jour pour vous motiver. Pour que tout le monde puisse profiter du soutien d’une communauté, vous avez créé le « 5AMClub ». Comment avez-vous eu l’idée et comment cela fonctionne-t-il ?

Au tout début, je pensais que l’exercice physique était le secret pour perdre du poids. Bien que cela ait des bénéfices énormes, il faut bien être au courant de certaines choses. Un : Si vous vous entrainez et que vous mangez trop, cela ne fonctionne pas. Deux : Si vous vous entrainez une fois par mois, cela ne suffit pas non plus. Avant, quand je voulais me mettre au sport, j’avais tendance à mettre trop d’intensité dans mes entrainements, ce qui m’obligeait à prendre quelques jours de repos. J’avais aussi des difficultés à faire de mes sessions de sport une priorité. J’essayais de faire du sport à l’heure du déjeuner, mais des réunions venaient souvent s’intercaler. Puis j’ai essayé d’y aller après le travail, mais j’étais trop fatigué pour m’y tenir régulièrement.

En regardant mon agenda, j’ai réalisé que la seule heure à laquelle je pouvais faire du sport régulièrement était 5 heures du matin. J’ai alors demandé à une amie si sa salle de sport ouvrait assez tôt et elle m’a répondu : « rejoins-nous demain à 5h. Il y a toujours un tapis de course disponible et à cette heure ci, personne ne t’appellera pour une réunion de dernière minute. » J’y suis donc allé. Mon objectif était d’y aller chaque jour et de ne pas faire trop d’efforts, de sorte à ce que je puisse y retourner dès le lendemain. Je voulais faire du sport une habitude. Et pour cela, il fallait y aller tous les jours.

Evidemment, tout le monde ne peut pas se rendre au sport à 5 heures du matin. J’en ai bien conscience. Par conséquent, le terme 5AMClub vient juste du fait qu’à tout moment, il est 5 heures quelque part. En fait, il veut juste dire « Bougez plus ». L’heure à laquelle vous faites du sport n’a pas d’importance. L’endroit où vous faites du sport n’en a pas non plus. Si vous faites preuve de volonté pour bouger, alors vous êtes membre du 5AMClub. Parfois, quand je m’entraine un peu tard (j’habite aux Etats-Unis), j’aime bien dire « 5AMClub – A la parisienne ».

Body Cardio

Découvrez une nouvelle façon de mesurer votre santé cardiovasculaire et votre composition corporelle. Body Cardio est…
En savoir plus

Sur votre blog, vous publiez votre poids tous les jours à partir des données collectée par l’application Health Mate grâce à votre balance Body Cardio. Qu’est-ce qui vous plait le plus quand vous utilisez vos produits ? Comment le fait de suivre votre poids a-t-il eu un impact positif sur votre style de vie ?

J’utilise la balance et Health Mate depuis de nombreuses années. Avant de les utiliser, j’écrivais mon poids du jour sur le miroir de ma salle de bain. Même si cela me permettait de garder la trace d’assez de mesures pour voir une évolution, mon comportement n’était pas irréprochable. Si une mesure ne me plaisait pas, il m’arrivait tout simplement de ne pas la noter. J’ai compris que ces données étaient un élément central de mon aventure et que j’avais besoin de pouvoir observer l’évolution de mes mesures sur une période plus longue pour continuer à avancer.

Je suis allé un peu loin puisque je me suis mis à utiliser l’application IFTTT pour poster toutes mes mesures de poids automatiquement sur Twitter, Facebook et mon site. Grosso modo, je veux que tous ceux qui me suivent comprennent que je suis toujours extrêmement concentré sur mes objectifs. C’est ce qui me maintient dans la partie. Je me pèse tous les jours et, en fait, je pèse le même poids que je monte sur la balance ou non. Le fait de monter sur la balance, même les jours où je n’en ai pas envie, m’aide à identifier les problèmes et à adapter mes plans pour atteindre mes objectifs. Il faut reconnaître un problème pour y trouver une solution.

Mille mercis à Michael d’avoir pris le temps de répondre à nos questions ! Suivez le blog Nokia pour découvrir de nouvelles histoires inspirantes et astuces.

Loading Article...