Healthy Summer : 5 activités à découvrir cet été

Healthy Summer : 5 activités à découvrir cet été

Se revitaliser
Copié !

Entre deux bains de soleil, l’été est la période idéale pour découvrir de nouvelles activités. Profiter de l’air frais du matin pour aller courir, grimper, marcher ou ramer quelques kilomètres en stand-up paddle : petite revue des activités à ne pas manquer pour refaire le plein d’énergie et évacuer la pression !

La slackline

La slackline est au funambulisme ce que le stand-up est au surf. Facile à transporter, la « slack » – sangle en polyester que l’on place entre deux points fixes – s’emmène partout.

Dans votre jardin, en forêt, dans un parc… ou entre deux sommets ! On parle alors de « highline » et à ce jeu-là, Nathan Paulin en domine tous les attributs.

Comment se lancer ? Vous pouvez débuter seul, sans contrainte, en vous équipant dans les magasins spécialisés d’outdoor, d’escalade ou les enseignes de distributions sportives. Comptez 30 euros environ pour une slack entrée de gamme.

Quelques conseils pour démarrer :

  • Privilégiez un sol souple, sans racine ou roche
  • Sanglez la slack autour de deux arbres : tendez et verrouillez la sangle, et asseyez-vous de tout votre poids au milieu. Si elle reste à plus de 20 centimètres du sol, la hauteur est idéale pour démarrer et se sentir à l’aise
  • Vérifiez que la sangle est correctement fixée entre les deux points fixes, conformément aux recommandations précisées dans la documentation
  • Mettez-vous pieds nuds et démarrez à l’une des extrémités

Les + :

  • Une excellente activité à faire à plusieurs : si au début vous n’avancez que de quelques dizaines de centimètres, vous devriez progresser rapidement. Motivez-vous pour voir qui ira le plus loin !
  • Un matériel peu encombrant
  • Un vrai travail d’équilibre et de proprioception

L'escalade

Comment se lancer ? Avant toute chose, l’escalade est un excellent moyen d’appréhender sa peur du vide et de travailler la maitrise de soi. Il existe plusieurs niveaux de difficulté, coté de 1 à 9 en France (avec des variantes 5a, 5b, 5c+ par exemple) et de 5.2 à 5.15c aux Etats-Unis. Plus la cotation est élevée, plus la voie est difficile à réaliser, combinant à la fois des exigences techniques et des qualités d’endurance. Pourquoi est-ce intéressant ? Grâce à ce système, chacun peut trouver la voie correspondant à son niveau et profiter au maximum !

Où démarrer ? Cela dépendra de votre pratique. Il existe plusieurs disciplines d’escalades, dont la voie et le bloc, à découvrir en salles comme en extérieur.

La voie : nous ne saurons que vous conseiller de vous initier avec un moniteur. Celui-ci vous expliquera les gestes techniques et les recommandations pratiques pour démarrer en toute sécurité. Rien de tel que d’emmagasiner de précieux conseils dès votre première session : monter ses pieds, positionner ses doigts, savoir prendre son temps.

Equipé(e) d’un baudrier, d’un mousqueton, d’un descendeur et d’une paire de chaussons, vous attaquerez les voies assuré(e) par une deuxième personne. Les plus aguerris grimperont « en tête » et viendront clipser leur corde à chaque nouvelle « dégaine » apposée le long de la voie. Les plus débutants pourront eux grimper « en moulinette » : la corde est déjà installée sur la totalité de la voie, ce qui procure un sentiment de sécurité qui s’avèrera réconfortant lors d’une initiation. Quel bonheur de prendre de la hauteur dès les premiers mètres : arrivé(e) en haut de la voie, c’est souvent l’effort accompli qui primera, avec la satisfaction de s’être dépassé(e). Vivement la prochaine, peut-être même avec une cotation supérieure !

Le bloc : sans corde ni baudrier, le bloc se pratique généralement sur des voies moins longues, de 2 à 4 mètres, sur d’importants rochers par exemple. En cas de chute, les « crash pads » disposés au sol viendront amortir le choc. A pratiquer entre amis pour se challenger, sans négliger la sécurité !

Les + :

  • L’escalade fait travailler tout votre corps : la tête, les bras et les jambes. Il n’est d’ailleurs pas rare d’avoir des « bouteilles » aux avant-bras (contractions musculaires), signe que vous êtes allés chercher dans vos limites !
  • En outdoor : le plaisir d’être au grand air est incomparable. Au contact de la roche, vous découvrirez de nouvelles sensations et verrez l’environnement d’un œil complètement nouveau
  • En salle : un excellent moyen de s’initier et de se perfectionner à côté de chez soi, de plus en plus de salles étant ouvertes 7 jours sur 7

Le stand-up paddle

Plus large et épais qu’une planche de surf traditionnelle, le stand-up paddle se pratique debout avec une pagaie, en digne héritier des activités polynésiennes.

Après vous être familiarisé(e) avec votre planche, l’objectif sera simple : garder l’équilibre ! A ce jeu-là, pas d’inquiétude, l’objectif est avant tout de se faire plaisir. Vous pouvez même vous mettre à genoux et pagayer sur les premiers mètres pour faire votre baptême de glisse.

Quelques instants plus tard, vous commencerez la balade perché(e) sur votre stand-up en toute sécurité grâce au « leash » attaché à votre cheville.

Comment pratiquer ? Outre la balade, d’autres disciplines sont possibles avec votre stand-up :

  • Le surf sur les vagues, où vous évoluerez aux côtés de surfeurs et bodyboarders. Pensez à respecter les règles de priorité : le surfeur le plus au pic de la vague est prioritaire !
  • Le yoga : un vrai moment de détente, sur l’eau, où les exercices prendront une toute autre dimension

Les + :

  • Un sport relativement facile d’accès : la balade sur un plan d’eau calme est idéale pour débuter. Evitez les plages bondées et les vagues qui pourraient vous déstabiliser dès votre première session !
  • Un bon travail musculaire en perspective, notamment au niveau de votre ceinture abdominale et de vos dorsaux

Le gravel

Processed with VSCO with e1 preset

Vous aimez le vélo ? Les plus férus d’outdoor se retrouveront dans la tendance gravel pour barrouder aisément sur tous les sentiers.

A mi-chemin entre un vélo de course et de cyclo-cross, la géométrie du cadre gravel est pensée pour avaler les kilomètres sur tous les types de terrains : que vous bifurquiez de la route à la forêt, nul doute que vous serez à l’aise tout au long de votre parcours, avec ses pneus crantés moins larges que ceux d’un VTT. De quoi vous donner envie de partir en voyage !

Les + :

  • Un vélo passe-partout
  • Sacoche de guidon, de cadre ou porte-bagages : le gravel peut s’équiper d’accessoires très pratiques pour se balader sur plusieurs jours. Y compris la tente de camping
  • A la rentrée, il y a de fortes chances pour que vous ne vouliez plus quitter votre vélo. Et s’il devenait votre moyen de locomotion préféré pour aller travailler ?

Le canoë

A fleur de rive ! Le canoë est un moyen privilégié pour naviguer sur les rivières et cours d’eau à votre rythme, sans autre bruit que celui de la nature environnante et des pagaies qui pénètrent dans l’eau.

Pour se lancer ? De nombreux services de locations de canoë existent, où vous seront remis les indispensables gilets de sauvetage. N’oubliez pas de prendre avec vous chapeau ou casquette, crème solaire et lunettes de soleil.

Les éléments à vérifier :

  • Les conditions météorologiques
  • Votre trajet : quelle distance vous apprêtez-vous à parcourir ?
  • Le débit de la rivière et les passages spécifiques qui nécessiteront une plus grande attention

Les + :

  • Une activité extrêmement conviviale, entre amis ou en famille
  • Au milieu de gorges ou de forêts, le paysage devient tout autre
  • La possibilité de s’arrêter en cours de parcours pour se détendre, immortaliser la sortie… ou se rafraichir !

Quelle que soit l’activité que vous découvrirez cet été, prenez du plaisir : trackez-la avec l’application Health Mate et partagez les résultats avec vos amis !

Loading Article...