Boulogne-Billancourt : portraits de nos semi-marathoniens

Boulogne-Billancourt : portraits de nos semi-marathoniens

Inspirations
Copié !
Processed with VSCOcam with m5 preset

Comment s'entraîner à un semi-marathon? Faites connaissance avec trois employés Withings qui ont pris part à une course mythique pour développer leur activité et améliorer leur santé.

Le 18 novembre, trois membres de notre équipe Withings participeront à la 22e édition du semi-marathon de Boulogne-Billancourt, une course sur route internationale organisée dans la banlieue ouest de Paris. Au cours de leur entraînement, ils nous ont inspiré par leur camaraderie et leur engagement. Nous leur avons parlé pour en savoir plus sur les succès qu’ils ont remporté et les défis qu’ils ont relevés. De la musique qu’ils écoutent aux avantages de l’entraînement en passant par les cartes de leurs itinéraires favoris, nous espérons que leurs profils vous aideront à vous dépasser.

Rudy, 31 ans

Rudy, qui gère nos médias sociaux et s’occupe de notre communauté, fait une pause dans sa pratique du vélo pour s’entraîner pour le semi-marathon. Que ce soit sur des roues ou à pied, tant qu’il est à l’extérieur et qu’il avance vers un but, il est heureux. Entretien.

Courir, avec ou sans musique ?

Avec, toujours. Les seuls moments où je m’emporte pas mes écouteurs, c’est quand je sais que je serai en pleine nature pendant tout le trajet. Sinon, j’ai cinq listes de lecture différentes pour aller avec un certain type d’humeur. Essentiellement un mélange de chansons commerciales et de musique punk que j’écoutais quand j’étais ado. Et puis il y a Florence & The Machine : quand j’entends la chanson «Delilah», je sais que je vais profiter des prochaines minutes.

Une inspiration ou un modèle ?

Mon ami Olivier, dont nous avons fait un portrait sur ce blog, avec son approche de la course minimaliste ; et Mikael, dont la motivation m’a inspiré à commencer à courir.

Ce que tu fais quand tu ne cours pas ?

Je faisais beaucoup de vélo avant. Maintenant, je cours environ 4 ou 5 fois par semaine et j’ai moins de temps que je le voudrais pour faire du vélo. Ce serait un bon entraînement croisé pourtant.

C’est ton premier semi-marathon ?
Non, mais c’est mon premier dans le cadre d’une compétition.

Entraînement de Rudy au bord de la mer sur l'île d'Oléron (capture d'écran de l'application Health Mate)

Ton parcours préféré ?

Le long de la mer sur les pistes d’Oléron.

Pourquoi courir ?

À la base, mon objectif numéro un est de passer du temps dehors. C’est pour ça que l’idée du trail m’attire, mais je suis très mauvais avec l’élévation. Du point de vue de la performance, mon objectif ultime serait de passer sous la barre des 40 minutes pour une distance de 10 kilomètres, et une heure et demie pour le semi-marathon.

Des problèmes pendant l’entraînement ?

Avec mes genoux, beaucoup. La course est un parcours progressif et je voulais courir aussi vite que possible lors des premières séances. C’était la pire idée du monde. J’ai contracté le “syndrome des essuie-glaces”. Je suis donc revenu à l’essentiel, j’ai commencé à écouter mon corps, j’ai changé de chaussures et adapté ma foulée.

Pour toi, quels sont les avantages de la course ?

Avant, je m’ennuyais facilement en courant, et maintenant j’éprouve des moments durables d’enthousiasme. Physiquement, mes articulations n’étaient très douloureuses qu’après quelques kilomètres. Je sens que mon corps a appris à courir, course après course, et je considère cette adaptation physique comme un avantage.

Quel est ton indice de forme cardio actuel, selon Steel HR Sport ?

58.

Steel HR Sport

Entraînez-vous avec cette montre hybride au design raffiné. GPS connecté, indice de forme cardio, autonomie 25 jours.
En savoir plus

Mikaël, 26 ans

Processed with VSCO with c1 preset

Le coureur le plus accompli du groupe est notre responsable CRM, Mikaël, qui inspire tous ses coéquipiers à s’entraîner plus intelligemment — ce qui signifie qu’il faut parfois ralentir pour aller plus loin et plus vite.

Courir, avec ou sans musique ?
J’essaie d’adapter la musique que j’écoute à mon rythme d’entraînement. Pour les sorties longues, j’écoute habituellement des podcasts et je garde quelques « power songs » pour les jours de course (comme Loyal de ODESZA, ou We Can Make The World Stop de The Glitch Mob).

Une inspiration ou un modèle ?
Je n’en ai pas vraiment mais j’ai été très impressionné par les derniers vainqueurs du Grand Raid, un trail de 160 kilomètres sur l’île de la Réunion. Après plus de 23 heures de compétition, François d’Haene et Benoit Girondel ont finalement décidé de franchir la ligne d’arrivée ensemble. Une excellente illustration de l’esprit du trail.

Ce que tu fais quand tu ne cours pas ?
Je mange ! Je suis toujours ouvert pour goûter de nouvelles choses, essayer de nouveaux restaurants ou préparer un dîner chic avec ma petite amie.

C’est ton premier semi-marathon ?

Oui, ce sera mon troisième semi-marathon officiel.

Pourquoi courir ?

Ma motivation principale est de me dépasser, d’essayer d’aller toujours plus loin, toujours plus vite Pour le semi-marathon de Boulogne-Billancourt, terminer près de 1 h 25 serait un progrès important. Mais pour garder la motivation à long terme, il est essentiel de garder une longueur d’avance. C’est pourquoi mon objectif suivant est déjà fixé : terminer l’Eco-trail de Paris (80 km) en mars.

Itinéraire de Mikaël pendant l'un des entraînements, réalisé grâce au GPS connecté via smartphone

Ton parcours préféré ?

La forêt de Meudon est mon lieu privilégié : non loin du bureau, un peu d’élévation, des pistes amusantes et simples, très calme…

Des problèmes pendant l’entraînement ?

Comme beaucoup de débutants, j’ai voulu courir un marathon trop tôt dans ma vie de coureur. À ce moment-là, je pouvais à peine supporter l’entraînement requis (physique et mental) pour une telle course et je me suis blessé au genou 3 semaines avant le jour J. Progresser pas à pas est vraiment la toute première leçon dans l’apprentissage de la course.

Pour toi, quels sont les avantages de la course ?

J’ai beaucoup plus confiance en moi parce que je fais des choses dont je ne me croyais pas capable auparavant. J’ai également perdu les 10 kilos que j’ai gagnés pendant mes études universitaires, ce qui était très satisfaisant lorsque je cherchais une motivation supplémentaire.

Quel est ton indice de forme cardio actuel, selon Steel HR Sport ?

62.

Raphaël, 29 ans

Responsable de l’expérience client, Raphaël trouve son inspiration lorsqu’il pratique l’alpinisme. Il a appris à écouter son corps, et à s’écouter tout court, tout en s’entraînant pour une course de longue distance.

Courir, avec ou sans musique ?

Plus maintenant. J’écoutais de la musique au hasard, mais cela avait trop d’impact sur mon rythme et je courais trop vite. Maintenant, je préfère me concentrer pour écouter mon corps et profiter de la vue.

Une inspiration ou un modèle ?

Mikael a été un excellent mentor pour la course, il m’a vraiment guidé durant cette préparation au semi-marathon en me faisant comprendre que courir vite n’était pas la bonne façon de s’entraîner.

Ce que tu fais quand tu ne cours pas ?

Je fais de l’escalade en salle une ou deux fois par semaine. Mais mon activité préférée est la montagne : du trekking au ski de randonnée, en passant par l’escalade ou l’alpinisme. Comme je vis à Paris, je fais de l’escalade en salle et de la course à pied — uniquement pour rester en forme pour mes prochaines aventures !

C’est ton premier semi-marathon ?

J’ai tenté une fois déjà, il y a deux ans. Mais ça n’a pas bien fini parce que je ne me suis pas entraîné sérieusement et que je me suis fait mal aux genoux…

Pourquoi courir ?

Je me suis inscrit avec mon frère et notre objectif initial était de 1 h 40. Je sais que mes collègues auront un peu d’avance et j’aimerais bien finir la course en 1 h 35, mais la vraie raison de mon inscription était de m’obliger à m’entraîner avec régularité et à sortir de ma zone de confort.

Parcours de Raphaël, issu de l'application Health Mate

Ton parcours préféré ?
Les rives de la Seine (sud-ouest parisien). J’aime courir le matin et dans la nature, alors cet endroit est parfait car il est proche de chez moi et regorge d’espaces verts.

Des problèmes pendant l’entraînement ?
À partir de 20 ans, j’avais régulièrement mal aux genoux quand je courais, surtout quand je m’entraînais trop après quelques semaines sans entraînement. Au cours des dernières années, j’ai appris à éviter cette douleur : faites d’abord des étirements avant vos courses, ensuite trouvez les chaussures de course idéales pour vous, entraînez-vous régulièrement sans brûler les étapes. Ce dernier élément est le plus important, mais malheureusement aussi le plus difficile à maintenir. Veillez donc à reprendre progressivement lorsque vous recommencez à courir.

Pour toi, quels sont les avantages de la course ?
La gestion du poids. La plupart des gens aujourd’hui ont des emplois sédentaires, comme moi, et il est très difficile de mener une vie active. Courir 1 ou 2 heures par semaine est très efficace pour brûler des calories et maintenir un niveau d’activité sain. Et c’est assez facile à insérer dans un emploi du temps chargé, il vous suffit de trouver le moment qui vous convient et de vous y tenir.

Quel est ton indice de forme cardio actuel ?
56.

Merci à Rudy, Mikaël et Raphaël pour votre temps ! Si vous cherchez plus d’inspiration, consultez nos articles sur la condition physique ou venez nous raconter une histoire santé en nous contactant sur nos réseaux sociaux.

Susie Felber

Susie is a writer, comedian, and producer who has worked in TV, film, theater, radio, video games, and online. As the daughter of a hard-working M.D., she's had a lifelong interest in health and is currently on a personal mission to "walk the walk" and get her writer's body in better shape.
Loading Article...