Témoignage : Brandon McKinney

Témoignage : Brandon McKinney

Inspirations
Copié !

Brandon McKinney a commencé à faire du vélo pour gagner quelques précieuses minutes sur son trajet quotidien pour se rendre au travail. Cinq ans plus tard, il a perdu près de neuf kilos et il s'est découvert une vraie passion : la course cycliste. Voici comment Brandon est parvenu à mener une vie plus saine grâce au vélo.

BrandonMcKinneyBefore&AfterEn 2010, à l’âge de 33 ans, Brandon McKinney (photo) a quitté l’Oklahoma pour Austin, dans le Texas, et a dit adieu à sa voiture. Après un an à prendre le bus pour aller travailler, il s’est mis au vélo pour diviser par deux son temps de trajet. Ce trajet à vélo jusqu’à son travail lui a permis de brûler des calories et a amélioré sa forme générale, et au cours des deux années qui ont suivi, le cyclisme est devenu pour lui un véritable hobby. Sa passion est allée grandissant jusqu’à ce qu’il finisse par rejoindre le monde de la course cycliste. Il nous confie pourtant : « Rien qu’en faisant du vélo, j’avais atteint ma limite en termes de perte de poids. »

Brandon n’avait jamais pensé avoir un problème de poids. Tout au long de ses années lycée, il faisait pas mal de sport. Il restait également actif en jouant des percussions dans une fanfare, ce qui, comme il l’explique, « est un meilleur moyen de garder la forme que les gens le réalisent ». Mais après avoir consacré une bonne partie de sa jeunesse aux activités extra-scolaires, une fois à l’université, il a décidé de diminuer son niveau d’investissement. En plus des cours, il a trouvé du travail. « J’ai décroché un emploi dans un bureau et je suis devenu pas mal sédentaire. Ajoutez à cela les habitudes alimentaires typiques d’un étudiant… Bref, j’ai pris beaucoup de poids. Je suis monté à plus de 88 kilos à un moment. Sachant que je pesais 61 kilos quand j’étais au lycée et que je faisais du football. »

 

Les trois clés de la réussite en matière de perte de poids

Selon un graphique que Brandon a posté sur Instagram, début 2016, il est passé de 81 kilos à 72,5 en tout juste trois mois. Le cyclisme et l’adoption d’une alimentation saine ont été deux des facteurs importants qui ont joué dans cette perte de poids rapide.

En s’immergeant dans la culture du vélo, il a appris des comportements plus sains et cela lui a donné l’inspiration nécessaire pour prendre de meilleures décisions en matière d’alimentation. « Si je devais remercier quelqu’un pour m’avoir fait découvrir ce type d’alimentation, ce serait mon actuel coéquipier de TILT Racing, Ben Sanders, qui s’y était mis sur les conseils de Gray Skinner, son formidable coach. J’ai observé les habitudes de Ben quand nous participions à des courses ensemble et j’en ai adopté un bon nombre. »

Le troisième élément clé qui a permis à Brandon de réussir, a été d’enregistrer son poids chaque jour à l’aide d’une balance Withings. Il nous explique : « Le Smart Body Analyzer de Withings aide d’une façon subtile, mais très utile. Premièrement, il rend les choses faciles. Tout le monde sait que lorsque quelque chose est compliqué, il y a de fortes chances qu’on ne le fasse pas. Deuxièmement, il conserve un historique que je peux consulter à tout moment sur mon iPhone. Mais Withings est allé encore plus loin qu’il n’était nécessaire. Certes, les données brutes sont utiles, mais la plupart des gens voient leur poids grimper ou descendre légèrement selon les jours, ou ont des micro-tendances dans leurs données qui peuvent s’avérer décourageantes à partir du moment où on a tellement de données qu’on finit par perdre de vue la tendance réelle. Se peser souvent est une bonne chose, mais grâce à la courbe de tendance de l’application Withings, qui opère un certain lissage des données, je peux maintenant voir la tendance réelle de l’évolution de mon poids, et vérifier que je suis toujours sur la bonne voie. »

 

Sauce piquante, hydratation et choix plus sains

Question nutrition pour perdre du poids, Brandon fait vite remarquer qu’il ne croit pas aux régimes. « C’est un changement de mode de vie », souligne-t-il. « Ce n’est jamais une réponse rapide et simple, mais bien au contraire un travail acharné en coulisse. Ma perte de poids semble rapide, mais en réalité il m’a fallu plusieurs années pour y parvenir. La persévérance finit par payer. J’ai délibérément fait le choix de modifier mes habitudes alimentaires. Il m’a fallu de la discipline et, parfois aussi de la créativité pour m’y tenir, car dans notre monde actuel, il est très facile de se laisser tenter par des aliments malsains. »

 

« N’ayez pas peur de quitter votre zone de confort. C’est ainsi que l’on peut grandir en tant que personne et progresser. » — Brandon McKinney

 

Brandon compare ses vieilles habitudes alimentaires à celles de nombreux Américains : riches en protéines et en aliments transformés. Il nous confie qu’il n’avait jamais mangé de salade de toute sa vie avant de déménager à Austin, mais que maintenant la plupart de ses repas comptent des légumes-feuilles, ainsi que des aliments riches en nutriments et en fibre comme les carottes, les betteraves et les brocolis, et des protéines maigres comme le poulet, la dinde ou le poisson. Il évite les sauces ou assaisonnements excessifs, préférant donner du goût avec des mélanges d’épices, du vinaigre et des condiments pimentés. « Plus c’est épicé, mieux c’est », s’enthousiasme-t-il. « L’objectif, c’est que tous les ingrédients d’un repas constituent un apport intéressant, tant au niveau des nutriments, que de l’eau ou des fibres. Votre organisme est beaucoup plus efficace si vous ne le bourrez pas d’ingrédients qui ont pour seule fonction de couper la faim, mais qui en fin de compte ne lui servent à rien. »

Malgré une alimentation essentiellement saine, Brandon s’accorde un seul écart bien américain : un soda par jour. « Je me limite à un seul, généralement un Dr. Pepper Ten, donc je ne consomme tout de même pas beaucoup de calories vides. Je ne suis pas fan de l’eau plate nature, j’utilise donc des arômes liquides comme Mio et Crystal Light, qui m’encouragent à boire plus. La majorité des gens sont déshydratés la plupart du temps, et c’est incroyable à quel point la quantité d’eau absorbée joue un rôle dans la nutrition et l’état de santé général. »

 

Dix kilos de perdus = 5 000 $ de gagnés ?

Brandon est convaincu qu’en perdant du poids, il a économisé des milliers de dollars en achats de vélos plus performants. « Dans le monde du cyclisme, le poids fait presque tout », explique notre cycliste. « Dans ce sport, il y a une vraie culture qui consiste à vouloir avoir les vélos et les composants les plus légers, jusqu’aux vêtements et aux lunettes de soleil. Je connais beaucoup de coureurs qui comptent le moindre gramme qui entre dans leur vélo. Je pourrais me lancer dans des explications mathématiques un peu poussées à ce sujet. Dans le cyclisme, tout est réellement question de puissance, qui se mesure en watts. Plus vos jambes parviennent à dégager de watts, plus vous allez vite. Sur mon message Instagram, j’ai écrit qu’en perdant du poids, j’avais économisé environ 5000 $, somme que j’aurais sinon dépensée à améliorer mon vélo. »

Quand Brandon a commencé à faire du vélo pour aller travailler, il n’imaginait pas que cela deviendrait l’une de ses plus grandes passions. Maintenant qu’il est accro, il veut inspirer les autres à trouver leur propre inspiration pour mener une vie plus heureuse et plus saine. « Tout le monde a des passions personnelles. Si vous n’en avez pas identifié au moins une, tâchez de le faire et, si possible, choisissez-en une qui vous rende actif. Une fois que vous aurez trouvé votre passion, allez-y, foncez… Et n’ayez pas peur de prendre des risques. C’est en sortant de notre zone de confort que l’on peut grandir en tant que personne et progresser. »

***

Merci à Brandon de nous avoir confié son histoire. Vous recherchez plus d’inspiration fitness ?

Découvrez notre interview de Richard Sachs de RS Cyclocross

Et partez à la rencontre de Josh Clark, l’homme qui a inventé le programme Couch to 5K : Couch to 5K : Découvrez l’homme qui a fait découvrir le running à l’Amérique

Crédit photo pour le gros titre et la photo « Après » de Brandon : @truemarmalade

Body+

Body+ mesure le poids, l’IMC et la composition corporelle, dont la masse grasse et la masse musculaire.
En savoir plus

Lynn Marie Hulsman

I'm a New York City-based novelist, cookbook writer, and ideation agent whose former jobs include stand-up comic, bookseller, and medical editor. Interests include nutrition, pop psychology, British culture, and dogs. My very favorite thing is reading.
Loading Article...