10 000 pas / jour quand on travaille de chez soi, c’est compliqué

10 000 pas / jour quand on travaille de chez soi, c’est compliqué

Bouger
Copié !

Notre directrice du contenu travaille à distance et elle a bien du mal à atteindre les 10 000 pas par jour, mais elle se donne les moyens d'y parvenir.

Alors voilà, je travaille de chez moi à plein temps. Je travaille de chez moi à plein temps depuis des années, pour Withings et plusieurs autres entreprises. Je ne suis pas une ermite, je suis très sociable, ça s’est simplement trouvé comme ça ! Et j’adore travailler de la maison. J’adore ça parce que ça me fait gagner du temps, il y a peu de distractions extérieures et ça me permet de rester en phase avec la vie de mon quartier. S’ils attendent un paquet, mes voisins savent que, grâce à moi, il ne sera ni volé, ni trempé par la pluie.

Cela dit, même si je gagne énormément de temps, je n’arrive à intégrer quasiment aucune activité physique à mes journées. Je m’habille, je me maquille (juste assez pour ne pas effrayer mes interlocuteurs de Paris ou Boston sur Skype ou Google Hangouts) et puis je m’assois pour travailler. Je commence généralement très tôt le matin, beaucoup plus tôt que les gens qui doivent aller au bureau ou qui n’ont pas à discuter avec un quelqu’un qui se trouve sur un autre continent.

Donc je m’assois.

Et je reste assise.

Je ne sors même pas déjeuner. Je mange les restes que je trouve au frigo ou je me prépare quelque chose. Puis je promène le chien quand il me gratte avec sa patte, et puis je me rassois. Comme je n’ai besoin d’aller nulle part et qu’il y a des tonnes de choses que je dois ou que j’ai envie de faire pour le boulot, je suis en fait le pire des patrons.

En fin de journée, je suis ravie du travail accompli mais quand je regarde le cadran d’activité de ma (attention, je vais citer une marque !) Steel HR Sport, je suis horrifiée.

Je réalise que sans mon chien, je friserais l’atrophie musculaire et que de la mousse commencerait sans doute à pousser sur la partie de mon anatomie qui ne voit jamais le soleil. Parce que si je ne fais pas d’effort particulier, j’atteins péniblement les 2000 pas à 18 h.

Et quand je suis aussi peu active, j’ai vraiment du mal à dormir. Les pensées se bousculent dans ma tête et mon organisme refuse de ralentir. L’étude des données recueillies par Withings confirment cette impression. L’activité physique permet de mieux dormir et mieux dormir est synonyme d’une meilleure santé.

Steel HR Sport

Entraînez-vous avec cette montre hybride au design raffiné. GPS connecté, indice de forme cardio, autonomie 25 jours.
En savoir plus

Mon mari atteint sans mal son objectif de pas du lundi au vendredi, simplement en se rendant au travail.

Car, contrairement à moi, mon mari, photographié ici en train de profiter de son week-end, a un travail de bureau classique. Il lui faut environ 25 minutes de marche pour rejoindre le ferry puis il doit franchir quelques pâtés de maisons pour se rendre au bureau et rebelote le soir sur le chemin du retour. Il sort également souvent pour déjeuner. Il promène aussi le chien le soir et atteint les 10 000 pas chaque jour de la semaine, sans la moindre difficulté. C’est vraiment énervant.

Grâce à cette autre étude que nous avons réalisée afin de percer le secret pour effectuer 10 000 pas par jour, nous avons découvert que les gens qui atteignent régulièrement leur objectif y parviennent surtout du lundi au vendredi. Exactement comme mon homme.

Alors comment tenir la distance et atteindre son objectif de pas, lorsqu'on travaille... justement, à distance ?

Quand j’ai réalisé à quel point je bougeais peu et à quel point je me sentais mal, j’ai pris les choses en main. Je ne dirai pas que j’y arrive tous les jours mais maintenant j’ai trouvé le truc pour y parvenir quasiment à chaque fois. J’ai compris que je devais intégrer l’activité physique à mes journées de manière proactive.

Donc maintenant, j’accompagne mes enfants à l’école à pied et je les récupère à pied à la garderie le soir, sauf s’il pleut des cordes ou si j’ai une réunion de prévue en début de matinée. Chaque trajet représente environ 4000 pas dans chaque sens et 25 minutes à un rythme cardiaque modéré, selon ma montre Withings. Voici le graphique de mon activité sur un jour de semaine type : entre les trajets pour aller et revenir de l’école, je passe mon temps assise à écrire. Je ne bouge pas d’un centimètre. Et c’est uniquement grâce à mes activités du soir (voir ci-dessous) que je parviens à atteindre mon objectif.

Je promène aussi mon chien plus longtemps. Avant, je le promenais le midi, juste assez longtemps pour qu’il me fiche la paix. Maintenant, cette promenade au déjeuner n’est pas seulement pour lui mais aussi pour moi. Au lieu de me contenter de faire le tour du pâté de maison, je vais admirer la vue ou faire une course : chercher le linge au pressing, faire un tour à l’animalerie du coin (pour le plus grand plaisir de mon chien) ou passer chez un voisin lui apporter ce que je lui avais promis. Comme je n’ai pas besoin de sortir déjeuner, je consacre ma pause « déjeuner » à engranger les pas.

Après le travail, je vais rendre visite à des amis à pied (et non en voiture) ou j’emmène les enfants à l’une de leurs activités. J’ai aussi découvert le plaisir d’aller à la gym en soirée. Mon club de gym, Clarity Fitness, propose des cours de danse reggae vraiment géniaux le soir à 20 h. Bien que les spécialistes recommandent d’éviter le sport juste avant d’aller se coucher, j’adore danser comme une folle dans le noir pendant une heure sous des lumières qui clignotent façon discothèque. Après, on vous donne une serviette fraîche parfumée aux herbes. Puis je rentre à la maison et je prends une douche, et j’ai beau être complètement épuisée, je me sens incroyablement bien.

La clé, c'est de prévoir ses objectifs futurs

Là, c'est moi lors d'une course caritative.

J’ai également dû me fixer des objectifs en termes d’activité physique. Je ne suis pas quelqu’un de naturellement sportif. Si je ne me lance pas de défi, j’ai tendance à tout faire sauf du sport (lire, faire la cuisiner, bavarder…). C’est pour ça que je m’inscris à des courses de charité comme la course costumée de 5 km que j’ai faite en octobre. Courir 5 km est un vrai défi pour moi mais quand c’est pour collecter de l’argent pour une bonne cause, je me sens obligée de le faire et je cours les 5 km. Bien sûr, je ne vais pas très vite mais avec l’entraînement je m’améliore et cela augmente naturellement le nombre de pas que je fais.

Pour résumer, c’est un vrai combat. Tout objet immobile a tendance à rester immobile. Et même si travailler à la maison est vraiment sympa, il ne faut pas oublier que contrairement à vous, votre corps, lui, a besoin d’aller au turbin.

Allez, à plus tard ! Je dois me dégourdir les jambes.

Si cet article vous a aidé ou si vous avez des astuces qui pourraient aider les gens qui travaillent de chez eux comme moi, je serais ravie de vous lire. Écrivez-nous sur les réseaux sociaux : @Withings sur Facebook et Instagram, et @WithingsFR sur Twitter.

Susie Felber

Susie is a writer, comedian, and producer who has worked in TV, film, theater, radio, video games, and online. As the daughter of a hard-working M.D., she's had a lifelong interest in health and is currently on a personal mission to "walk the walk" and get her writer's body in better shape.
Loading Article...