Tout savoir sur les maladies non-transmissibles

Tout savoir sur les maladies non-transmissibles

Se revitaliser
Copié !

Avez-vous une idée de l’impact que votre mode de vie peut avoir sur votre santé ? Entre mauvaise alimentation ou consommation d’alcool, découvrez les risques que vous courez si vous ne changez pas certaines de vos mauvaises habitudes.

Les maladies non-transmissibles (ou MNT), également dites maladies chroniques ou « maladies de civilisation » touchent le monde entier. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, elles sont même responsables de 71% des décès par an, ce qui en fait la première cause de décès dans le monde : une raison suffisante pour que nous nous y intéressions de plus près.

Qu'est-ce qu'une maladie non-transmissible ?

Le terme de maladie non-transmissible est un terme générique qui désigne toutes les maladies associées à un mode de vie comportant des risques pour la santé, comme une mauvaise posture, le manque d’activité physique, mais aussi la consommation d’alcool ou de cigarettes. Bien qu’elles puissent être aggravées par des facteurs génétiques, physiologiques ou environnementaux, les maladies non-transmissibles sont principalement causées par notre comportement, ou plus exactement nos mauvaises habitudes, ce qui est plutôt une bonne nouvelle, car cela signifie qu’il ne tient qu’à nous de les changer.

Vu l’ampleur du nombre de décès, il convient de s’interroger sur les causes exactes de ces maladies. Parmi les principaux facteurs en cause, le passage à de nouvelles habitudes alimentaires lors de la seconde moitié du XXe siècle figure en bonne place. Les États-Unis, par exemple, ont été les premiers à introduire, en grande quantité, des produits d’origine animale, des matières grasses et du sucre, générant un fort taux d’obésité parmi sa population. Cette alimentation dite occidentale a également eu un effet désastreux, sur la santé publique, dans beaucoup de pays en voie de développement.

L’obésité en est une conséquence directe (mais pas uniquement…) et elle mérite d’être prise très au sérieux. Selon une étude réalisée par l’Institut des mesures et d’évaluation de la santé, une mauvaise alimentation serrait à l’origine de 30% des cancers dans les pays développés. Et non seulement l’obésité est une maladie en soi, mais elle peut également être un facteur à risques pour d’autres maladies telles que l’hypertension, l’arthrite ou les maladies du foie.

Un autre des facteurs importants est « l’épidémie de sédentarité », qui affecte une part élevée de la population mondiale. Selon l’OMS, presque un homme sur quatre et une femme sur trois ne font pas assez d’exercices physiques pour se prémunir des maladies les plus courantes. Il faut ajouter à cela l’évolution de l’environnement professionnel qui, dans certain cas, oblige à rester assis pendant de longues heures, contribuant ainsi à une prise de poids et à diverses maladies digestives aussi bien qu’à une multitude d’autres problèmes.

Mais alors quelles maladies appartiennent à cette catégorie des maladies non-transmissibles ? Il s’agit principalement des cancers, des maladies cardio-vasculaires, des diabètes de type 2 et des artérioscléroses dues, quant à elles, à l’abus d’alcool, de cigarettes et de drogues.

Steel HR Sport

Entraînez-vous avec cette montre hybride au design raffiné. GPS connecté, indice de forme cardio, autonomie 25 jours.
En savoir plus

Qui est principalement touché ?

Ces maladies chroniques, que les anglophones appellent « lifestyle diseases » car elles sont liées au style de vie, ont longtemps été considérées comme des problèmes de riches. Aujourd’hui, des signes montrent qu’elles sont également en hausse dans les pays émergents, comme dans les pays à revenus intermédiaires et faibles : l’urgence sanitaire est mondiale.

Les statistiques montrent cependant qu’il n’est sans doute pas réaliste d’établir de lien direct entre la pauvreté et les maladies non-transmissibles. Mais il faut toutefois reconnaître que la pauvreté en milieu urbain est un terrain favorable à leur développement. De nombreuses régions défavorisées sont situées dans ce que l’on appelle « les déserts alimentaires », tandis que de nombreuses études confirment l’idée reçue selon laquelle une mauvaise alimentation coûterait plus cher qu’une alimentation saine et équilibrée. En d’autres termes, il est difficile de bien se nourrir avec peu de moyens.

Comment prévenir les risques ?

Le seul et unique moyen de prévenir ces maladies chroniques est d’adopter un mode de vie plus sain. Ceci implique une alimentation saine et équilibrée, une activité physique régulière, ne pas fumer, et un nombre raisonnable d’heures de sommeil (entre 7 et 9 heures par nuit). Selon une étude publiée par la revue américaine Archives of Internal Medicine, une bonne hygiène de vie pourrait réduire de 80%  les chances de développer des maladies non-transmissibles, ce qui est très encourageant compte tenu des moyens plutôt simples pour y parvenir.

En conclusion, vous n’avez pas à vous inquiéter des maladies non-transmissibles si vous adoptez un mode de vie sain et équilibré. De simples petits changements dans vos habitudes quotidiennes devraient suffire à stimuler rapidement vos défenses immunitaires et à vous protéger.

Withings

At Withings, we make a range of products that empower people to make the right decisions for their health. Our award-winning connected devices are known for personalization, cutting-edge design, and ease of use, allowing anyone to measure, monitor, and track what matters via seamless connection to the free Health Mate app available for iOS & Android.
Loading Article...