Quand gourmandise et horreur ne font qu’un, par Penn Jillette

Quand gourmandise et horreur ne font qu’un, par Penn Jillette

Se revitaliser
Copié !

Découvrez un nouvel article écrit par Penn Jillette.

En 2014, notre célèbre magicien et auteur Penn Jillette a fini sa soirée d’Halloween à l’hôpital à cause d’une tension artérielle incroyablement élevée. Cette soirée fut un vrai déclic et il décida de changer. Il commença à suivre son poids, à manger beaucoup beaucoup (beaucoup) de légumes et perdit 50 kilos. Il réussit à maintenir sa tension artérielle à des seuils normaux, se sentit bien mieux, et nos nombreuses histoires à son sujet le relatent d’ailleurs très bien.

Alors que nous approchons du 5ème anniversaire de l’horreur de ce soir d’Halloween, nous lui avons demandé ce qu’il pensait de cette fête et comment il allait la célébrer cette année. Et en bonus, nous avons même réussi à dénicher une photo particulièrement rare et savoureuse du jeune Penn fêtant Halloween dans un style pour le moins pittoresque.

Vive la gourmandise !

Par Penn Jillette

C’est le mois d’Octobre alors parlons d’Halloween. À l’origine c’était d’ailleurs une fête religieuse (sûrement parce que ça parle de gens morts qui se baladent partout), mais plus maintenant. J’ai tellement fêté Halloween que ça me fait autant d’effet que le Nouvel An pour un grand fêtard : c’est surfait. J’ai vu Halloween se transformer petit à petit, passant de l’horreur et de la peur au sexe. Les enfants continuent de se déguiser en monstres et sonner aux portes pour récupérer des bonbons mais si vous cherchez un costume d’Halloween il y a des chances pour que le mot “sexy” y soit apposé : “Infirmière sexy”, “Zombie sexy”, “Pompier sexy”, etc… Les seuls déguisements qui font exception sont ceux liés à la politique, comme les déguisements de Trump. Il y a quand même une limite à l’horreur. Mes enfants, en devenant adolescents, sont passés des dessins animés aux Marvel mais ils aiment toujours les bonbons. Et pour moi Halloween reste synonyme de gourmandise.

Halloween background with mummy hand and sweetsJe suis un glouton. J’ai appris à l’accepter. Je ne suis pas un gourmet. Je me fiche de ce que je mange. En devenant végétarien, pour des raisons de santé, puis par éthique, je ne mange plus la même chose qu’avant, je ne mange plus aux mêmes heures ni aussi souvent mais par contre je continue de manger autant. Quand je commence à manger, je ne m’arrête plus. Je suis un vrai goinfre. Un goinfre qui ne mange pas de porc, de boeuf, de poulet ou d’huîtres, mais un goinfre quand même. Je peux ne rien manger de la journée mais dès que j’ai avalé ces premières calories, je ne m’arrête pas jusqu’à être obligé de le faire. Il n’y a pas de volonté. Je peux ne pas manger mais je ne peux pas manger juste un petit peu.

Ma fidèle balance Withings m’a emmené à 9 kilos de là où j’aimerais être, 13 kilos de là ou je rêverais d’être et 18 kilos de là où mes médecins spécialisés en longévité voudraient que je sois, sans doute pour qu’ils puissent continuer à me crier dessus pour que je fasse des séances de planches jusqu’à mes 112 ans. La première fois où j’ai fêté Halloween après avoir perdu mes 50 kilos, je me suis dit que ça méritait bien quelque chose de rare et de circonstance. Parce que les gourmandises caractérisent bien Halloween, je me suis dit : pourquoi pas une pizza ? Et peut-être même un steak. À l’époque (il y a 4 ans), je trouvais encore ça très appétissant. Les choses ont bien changé depuis–la viande et les produits laitiers me dégoûtent aujourd’hui (les envies de nourriture ne sont que des habitudes). Si vous mettez des oeufs ou un peu de lait sans me le dire dans des cookies, je les mangerai mais un steak saignant par contre… J’ai même du mal à regarder quelqu’un en manger aujourd’hui.

Mes envies alimentaires ont changé mais mes friandises préférées restent les bonbons NECCO. Et oui, j’ai un rouleau de bonbons NECCO dans ma poche et rien que de le voir me fait plaisir. J’adore aussi le fait que NECCO soit un acronyme. Certains disent que ça correspond à New England Confectionery Company (Entreprise de confiseries de la Nouvelle Angleterre) mais je sais bien que ça veut dire Self-Contained Underwater Breathing Apparatus (Appareil respiratoire sous-marin autonome). NECCO n’a pas complètement rassuré les végétariens sur le fait qu’ils n’utilisent pas de la gélatine dérivée d’animaux mais je parie qu’ils le font. Si vous savez de source sûre que NECO n’est pas vegan, promettez-moi de ne pas m’écrire pour me le dire (Susie, garde moi à l’abris de ça). Halloween, comme chaque fête pour moi, est un temps dédié à la gourmandise, et je me goinfrerai de bonbons NECCO, de chocolat noir, d’Oreos et comme tous les jours, de beurre de cacahuète.

Vous me reconnaitrez aussi à mon super déguisement de “Blogger Withings sexy”.

Et oui, après Halloween je monterai sur la balance, éliminerai ces bonbons NECCO et essayerai de redevenir celui que je suis d’habitude–qui est d’ailleurs une personne très différente de celle d’il y a 10 ans.

***

Bonus ! Penn Jillette déguisé en citrouille pour Halloween (il détestait son costume… mais chez Withings on l’adore !)

penn jillette as a kid in a pumpkin costume halloween

Penn Jillette

Penn is a world-famous magician, juggler, comedian, musician, inventor, actor, and best-selling author. He's also a Withings user and a guy who lost over 100 lbs. — without surgery.
Loading Article...