Les conseils d’un ostéopathe pour faire du sport sans se blesser

Les conseils d’un ostéopathe pour faire du sport sans se blesser

Bouger
Copié !

Vous avez envie de vous mettre au sport mais vous n’y connaissez rien ou avez peur de vous blesser. Voici les conseils d’un ostéopathe pour vous lancer en toute sécurité.

Si vous n’avez jamais été chez un ou une ostéopathe et que vous ne connaissez pas l’ostéopathie, il s’agit d’une thérapie manuelle où le praticien travaille sur le corps dans son ensemble et en profondeur pour tester, diagnostiquer et soigner des douleurs fonctionnelles. Il agit également dans un rôle de prévention en accompagnant le patient par une écoute, des conseils et des manipulations.

Ostéopathe depuis 5 ans et installé à Paris depuis 2019 dans le 12e arrondissement, Louis Kimmel traite régulièrement des blessures liées à une mauvaise pratique du sport. Voici ses conseils :

1. Échauffez-vous TOUJOURS

Quel que soit le sport, quel que soit le type d’exercice, n’oubliez pas de vous échauffer. Pour un échauffement efficace, répéter les exercices que vous vous apprêtez à faire à une faible intensité et sans accessoire (pas de poids, de lest ou d’élastique) pendant quelques minutes.

2. Préférez le mouvement à la contraction

Pour ne pas vous blesser, préférez des exercices dynamiques s’inscrivant dans un mouvement. Par exemple : Faites vos fentes en marchant vers l’avant, cela vous évitera de contracter vos muscles brutalement et favorisera la remontée du sang vers le cœur et l’oxygénation du cerveau.

3. Définissez un objectif sportif

Cela vous aidera à rester motivé et à mieux doser vos efforts. Procédez par pallier. Il ne s’agit pas de vous mettre au sport en disant : dans un mois, je veux être capable de courir un marathon. Commencez par de petits objectifs, comme monter les escaliers de chez soi sans être essoufflé, puis augmentez progressivement la difficulté. Si votre objectif final est de savoir faire 10 pompes, détaillez cet objectif en sous-objectifs comme “Faire 2 pompes” à la fin de la semaine 1, “Faire 5 pompes” à la fin de la semaine 2… En y allant progressivement, vous avez moins de risques de vous blesser et laissez à votre corps le temps de s’adapter à l’effort.

4. Allez-y doucement

Respectez votre corps en cherchant la stimulation plus que la contraction des muscles. Vous pouvez être tenté de vouloir aller vite et de sauter des étapes mais c’est ce qui risque de vous porter préjudice. En pratiquant de manière trop intense ou trop violente, vous risquez de vous blesser sans profiter des bénéfices de l’exercice.

5. Travaillez toujours les côtés opposés

Pour préserver l’équilibre de votre corps, travaillez toujours de manière égale le muscle opposé à celui que vous avez fait travailler. Si vous faites dix répétitions sur la jambe droite ou le bras droit, faites de même sur le côté gauche. Cela vous évitera de vous blesser, mais cela limitera aussi les petites douleurs du quotidien.

6. Pensez à votre dos

Ne négligez pas les exercices du dos. Certes, il est beaucoup plus courant d’avoir comme objectif les fameuses “tablettes de chocolat” qu’un dos musclé mais muscler votre dos contribuera à votre équilibre antéro-postérieur (devant-derrière) et vous évitera de prendre de mauvaises postures pendant vos entraînements, comme pendant la journée.

7. Écoutez toujours la douleur

Un exercice ne doit JAMAIS être douloureux. Si vous avez mal, arrêtez-vous, faites une pause en marchant un petit peu jusqu’à ce que la douleur s’arrête puis reprenez l’exercice à une intensité plus faible. Si vous avez toujours mal ou si la douleur persiste, prenez rendez-vous avec votre médecin et reposez-vous !

8. Étirez-vous TOUJOURS

Après chaque séance d’entraînement, pensez à bien vous étirer car les fibres musculaires non étirées vont se contracter jusqu’à ce que le corps décide de les relâcher. Par conséquent, on perd en mobilité, on risque de se faire mal aux prochains entraînements et sur le long terme le manque d’étirement favorise l’apparition de petites douleurs désagréables. N’oubliez pas de bien respirer et d’étirer le muscle sur les expirations en faisant bien attention à ne ressentir aucune douleur.

L’exercice est un élément clé d’une vie plus saine, et le mode de vie le plus sain et le plus heureux est celui qui est exempt de douleur. Nous espérons que les conseils ci-dessus pourront vous aider à atteindre vos objectifs sans stresser votre corps.

Les informations ci-dessus ne remplacent pas l’avis d’un professionnel de la santé. Elles ne sont pas destinées à vous aider à diagnostiquer ou à traiter une maladie. N’oubliez pas de toujours consulter votre médecin avant de commencer un nouveau programme de remise en forme.

fbt

Flore Schwoerer

Surrounded by a family of medical/healthcare professionals, I love to have quality Vidal/Martindale/PDR (Physicians Desk Reference) time with my relatives listening to them argue about the best way to fix a heart or the importance of getting a flu shot.
Loading Article...