Qu’est-ce qui impacte votre fréquence cardiaque pendant le sommeil ?

Activité
Articles Santé
11 mars 2022

Un grand nombre de facteurs influent sur notre fréquence cardiaque lorsque nous dormons. Découvrez lesquels et leurs impacts réels sur notre santé.

La fréquence cardiaque n’est jamais constante. Un grand nombre de paramètres influent sur l’accélération ou le ralentissement des battements de notre cœur. La température de l’air, la taille, la corpulence, l’activité et, bien sûr, les émotions, font partie des facteurs clés de ces évolutions. En revanche, la nuit, lorsque nous dormons, d’autres paramètres interviennent. La fréquence cardiaque de nuit est normalement plus basse que pendant la journée, gage d’une bonne santé. Mais quels facteurs peuvent la faire grimper pendant notre sommeil ?

La fréquence cardiaque normale en dormant

Lorsqu’on dort, la fréquence cardiaque ralentit pour devenir inférieure à la fréquence cardiaque au repos. En moyenne, pendant le sommeil, votre fréquence cardiaque peut baisser de 14 à 24 battements par minute par rapport à votre fréquence cardiaque normale sans le moindre danger pour votre santé. D’après cette étude (en anglais), la fréquence cardiaque en dormant varie beaucoup en fonction des individus et peut monter jusqu’à 70 BPM.

Pendant le sommeil, le nerf parasympathique diminue la fréquence cardiaque, tandis que le nerf sympathique l’augmente. Ainsi, le cœur réagit différemment lors des différents stades de sommeil. Il est néanmoins signe de bonne que la fréquence cardiaque de nuit soit, en moyenne, plus basse que durant la journée.

La cigarette et la fréquence cardiaque en dormant

Fumer augmente la fréquence cardiaque de manière significative. Votre tension artérielle et votre fréquence cardiaque diminuent considérablement 20 minutes, après votre dernière cigarette. La nicotine augmente le nombre de battements par minutes du cœur et a un effet stimulant. La nuit, les fumeurs mettent plus de temps à s’endormir et leur sommeil est plus léger avec des réveils plus fréquents.

Si vous ne vous sentez pas concerné parce que vous vapotez, sachez que vous faites erreur : les cigarettes électroniques contiennent également de la nicotine. Fumer a bel et bien un impact sur votre fréquence cardiaque durant le sommeil.

L’alcool et la fréquence cardiaque en dormant

Un dernier petit verre avant d’aller vous coucher ? Ce ne sera pas sans conséquence sur votre fréquence cardiaque pendant votre sommeil. Des études ont montré que les personnes qui boivent beaucoup d’alcool avant d’aller se coucher, ont plus de mal à atteindre le sommeil paradoxal et que leur fréquence cardiaque de nuit augmente considérablement.

La caféine et la fréquence cardiaque en dormant

Ce n’est un secret pour personne, la caféine maintient éveillé. Des études ont même montré que même un seul café dans l’après-midi pouvait réduire d’une heure votre temps de sommeil. Les effets de la caféine, ingurgitée immédiatement avant le coucher sont encore plus éloquents. Si vous en consommez trop avant d’aller dormir, votre fréquence cardiaque augmente et se trouve aussi être très irrégulière pendant votre nuit.

L’apnée du sommeil et la fréquence cardiaque en dormant

L’un des atouts majeurs du sommeil est qu’il permet à votre cœur de faire une pause. Néanmoins, l’apnée du sommeil peut perturber ce repos en augmentant votre fréquence cardiaque. Le tout reste de le savoir alors posez des questions à votre médecin si vous avez la moindre inquiétude ou symptôme, faites le test STOP BANG et n’hésitez pas à vous procurer un capteur de sommeil capable de détecter l’apnée du sommeil comme Sleep Analyzer.

Les rêves et la fréquence cardiaque en dormant

Vous êtes-vous déjà réveillé haletant, le cœur battant très vite, rêvant que vous tombez dans un trou ou que vous arrivez au bureau sans avoir mis votre pantalon ? Vos cauchemars aussi influent sur votre fréquence cardiaque de nuit : ils peuvent faire augmenter le nombre de vos pulsations cardiaques jusqu’à 180 bpm.

Et si ma fréquence cardiaque est anormalement élevée plusieurs nuits de suite ?

«Une fréquence cardiaque de nuit normale permet de se protéger contre les dommages prématurés», explique le Docteur Jeffrey. Si vous avez une fréquence cardiaque de nuit trop élevée, parlez-en à votre médecin. Il vous aidera à identifier et à traiter la cause profonde de ces envolées du cœur: “Votre fréquence cardiaque de nuit s’améliorera, et, si vous pourriez soigner une pathologie comme l’hypertension, l’apnée du sommeil, l’alcoolisme ou votre dépendance à la nicotine du même coup. Prenez soin de votre hygiène de vie et vous verrez sûrement des résultats spectaculaires sur votre santé. Si cela ne suffit pas, il existe des médicaments tels que les bêta-bloquants qui aident à réduire la fréquence cardiaque lorsque le traitement de la cause n’est pas efficace.”

Pour en savoir plus sur votre santé cardiaque et sur les différentes mesures de votre activité cardiaque, n’hésitez pas à consulter notre page pour tout savoir sur la fréquence cardiaque.